Etangs Lagunaires de Saint-Martin

Note: The data were entered in the language of the country of origin (English, French or Spanish) and there is no translation available yet.

Chapter 6. MANAGEMENT

f - Clarify if some species/habitats listed in section III are the subject of more management/recovery/protection measures than others

Habitats


Marine / costal / terrestrial ecosystems Management measures Protection measures Recovery measures Comments/description of measures
Mangroves no yes yes Des opérations de revégétalisation ont eu lieux à l'étang de la Saline d'Orient.
Coral no no no
Sea grass beds no no no
Wetlands yes yes no La gestion des étangs s'effectue à travers la mise en place de divers suivis (avifaune, mangrove, qualité de l'eau)et de la mise en place d'aménagements (sentier, observatoire, autre).
Forests no no no
Others no no no

Flora


Species from SPAW Annex 3 present in your area Management measures Protection measures Recovery measures Comments/description of measures
Combretaceae: Conocarpus erectus no yes no
Compositae : Laguncularia racemosa no yes no
Rhizophoraceae: Rhizophora mangle no yes no
Verbenaceae: Avicennia germinans no yes no

Fauna


Species from SPAW Annex 2 present in your area Management measures Protection measures Recovery measures Comments/description of measures
Amphibians: Eleutherodactylus johnstonei no no no
Amphibians: Eleutherodactylus martinicensis no no no
Birds: Sterna antillarum antillarum no no no
Birds: Sterna dougallii dougallii no no no
Species from SPAW Annex 3 present in your area Management measures Protection measures Recovery measures Comments/description of measures
Reptiles: Iguana delicatissima no no no
Reptiles: Iguana iguana no no no

g - Describe how the protected area is integrated within the country’s larger planning framework (if applicable)

not specified

h - Zoning, if applicable, and the basic regulations applied to the zones (attach in Annex a copy of the zoning map)

Name Basic regulation applied to the zone

i - Enforcement measures and policies

 

 La Réserve Naturelle, gestionnaire des étangs, est de plus en plus sollicitée en ce qui concerne les infractions et les délits au Code de l’Environnement. En l'absence de délégation locale de l’Office National des Forêts (ONF) ou l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), seule la brigade de l'environement de la collectivité et les agents assermentés de la réserve sont abilités à réaliser des missions de police de l'environnement. Dans la réserve, le garde chef, Franck Roncuzzi est commissioné pour la partie terrestre et marine, la loi 4X4 et faune/flore. Le garde Steeve Ruillet est commissioné sur la partie terrestre et marine et sur la loi DCE. Le deuxième garde, Christophe Joe est assermenté au titre du CdL.

Les gardes effectuent sur le terrain (parties marine et terrestre) des surveillances pour dissuader d’éventuels actes de braconnages sur le territoire de la Réserve Naturelle. Ces patrouilles ont donc un rôle préventif et répressif. Le commissionnement des gardes sont indispensables pour dressés des procès verbaux.

La réserve travaille également au renforcement de la collaboration avec les institutions chargées de la police à St-Maritin et à la collaboration police-justice (suivi de l’instruction et des procédures lorsque des infractions ont donné lieu à procès-verbal). 

 

 

j - International status and dates of designation (e.g. Biosphere Reserve, Ramsar Site, Significant Bird Area, etc.)

International status Date of designation
Biosphere reserve no
Ramsar site yes 10/27/11
Significant bird area no
World heritage site (UNESCO) no
Others: no
Comments
Les étangs sont, depuis 2012, classés sites Ramsar.(voir la carte de ces étangs en annexe).

k - Site’s contribution to local sustainable development measures or related plans

L'étang de la barrière accueillera cette année un sentier en bois à travers la mangrove. Cela facilitera l'accès pour le public et aura un objectif pédagogique et sensibilisateur envers le public.

l - Available management resources for the area

Ressources How many/how much Comments/description
Human ressources Permanent staff 5 Pour les partenaires, ce sont ici le nombre de sociétés partenaires par le fait de payer la redevance à la réserve.
Volunteers 15
Partners 60
Physical ressources Equipments Transports • 3 véhicules de type 4x4 • 1 bateau hors bord type Contender amarré à la marina de l’Anse Marcel - longueur : 28’ - largeur : 8’10’’ - Puissance : 2x250 CV - Capacité essence : 700 L - Coque insubmersible • Equipement sécurité bateau (VHF + Antenne, GPS GARMIN+ Carte, un sondeur vidéo, matériel de Sécurité -5ème catégorie-…) Plan de gestion de la Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin 2009 118 Matériel de plongée • 4 équipements complets (combinaison, gilet, stabilisateur, détendeur, ordinateurs, masques, tuba, ceintures de plomb, couteau, sac, lampe, ardoise, parachute…) Matériel de suivis scientifiques • 1 mallette physico-chimique : Multiparamètres Multi 340I + Accus Mesure simultanée de pH ou redox, conductivité/salinité ou oxygène dissous et température. • Kit d’entretien Bureautique • Un poste informatique Pacquard Bell Imedia • Trois postes informatiques Mac • 1 Scanner Epson • 1 vidéo projecteur • 1 imprimante • 1 photocopieuse • 2 téléphones Matériel d’observation • 1 appareil photo Nikon D70 • 1 appareil photo Nikon D70 + caisson étanche • 1 objectif appareil photo 70/300 • 2 paires de jumelles
Infrastructures Biens Immobiliers • 1 local situé à Anse Marcel Location de 80 m², 3 bureaux et une table de réunion
Financial ressources Present sources of funding DEAL, diverse subventions (IFRECOR, AAMP, oncfs), redevance AOT, prestations diverses
Sources expected in the future DEAL, autres subventions, redevance AOT, prestations diverses
Annual budget (USD) 659492

Conclusion Describe how the management framework outlined above is adequate to achieve the ecological and socio-economic objectives that were established for the site (Guidelines and Criteria Section C/V).

 

La réserve dispose donc de matériel assez performant et de subventions de différentes sources lui permettant d' accueillir différentes missions scientifiques afin de compléter ces inventaires sur la faune et flore. la réserve à ainsi une connaissance raisonnable  sur la richesse floristique et faunistique de la réserve lui permettant ensuite de mettre en place des actions et suivi adaptés à la conservation, le maintien et la restauration des ressources naturelles. Cependant il reste énormément de travail à effectuer dont la réalisation dépend principalement des financements disponibles. Il y a par exemple des manques de données sur certains sites; il serait pourtant interessant d'effectuer une cartographie spécialisé sur Tintamarre afin d'avoir une idée du peuplement de Gaïac, espèce très fragile, afin de développer une gestion visant sa protection. De plus, de nouveaux financements permettraient de faire perdurer les suivis existants ou d'en faire plus régulièrement pour augmenter la qualité des données et avoir ainsi une meilleure analyse.  

Par le maintien de ces ressources naturelles, la réserve protège une partie de l'île de Saint-Martin qui ne sera pas urbanisée et gardera un attrait pour l'activité touristique. De plus, par la mise en protection de certains endroits, la réserve participe également à l'augmentation de certaines ressources marines dont pourra bénéficier les pêcheurs à long terme.

Le réserve, grâce à son équipe qui regroupe des gardes assermentés et qualifier de différents diplômes (scaphandriers), effectuent de nombreuses différentes actions en lien avec le public ; patrouillage qui servent également à informer le public, pose de bouées de mouillage, mise en place de panneaux informatifs, autres.

Finalement, la réserve cherche à s'intégrer de plus en plus dans des réseaux régionales ou nationale afin de partager les connaissances et ainsi avoir du recul sur les actions menées et des idées d'amélioration.