Etangs Lagunaires de Saint-Martin

Note: The data were entered in the language of the country of origin (English, French or Spanish) and there is no translation available yet.

Chapter 3. SITE DESCRIPTION

a - General features of the site

Terrestrial surface under sovereignty, excluding wetlands:

0 sq. km

Wetland surface:

198 ha

Marine surface:

0 sq. km

Global comment for the 3 previous fields (optional):

 

Ces étangs sont constitués de trois compartiments:

-Le plan d'eau

-Les vasières

-L'ensemble faune/flore lié à la mangrove

 

Pour le détail de la superficie par étang Voir tableau n°1, dans "l'étude global des étangs" en annexe.

b - Physical features

Brief description of the main physical characteristics in the area:

 

 

Selon le niveau de connaissances bibliographiques actuel on constate un manque de données physico-chimiques sur la totalité des étangs.Toutefois des données précises existent pour certains étangs (Grand-Case, l'étangs barrière, Salines d'Orient). (voir l'étude globale des étangs, en annexe).

 

Quant aux vasières, elle sont constituées par un substrat sablo-vaseux faiblement inondé par une eau saumatre.

Geology:

 

L’île de Saint-Martin est formée d’accumulations sédimentaires, de marériaux  d'origines volcaniques effusives (laves) et explosives (cendres), ainsi que de roches intrusives qui sont des formations microdioritiques et dioritiques quartzifères (Petit et al., 1990, BRGM).

Deux unités morphologiques sont identifiables:

• la région orientale, plutôt montagneuse et constituée par des arêtes rocheuses. Cette partie est composée d’une série marno-calcaire épaisse et bien stratifiée datant de l’éocène.

• la région occidentale (les Terres Basses) est une péninsule rattachée à la précédente par un cordon littoral sableux.

 

Soil:

 

 

Toutes les plaines se terminent par des lagunes entiérement ou partiellement barrées par des cordons sablonneux. Salines et étangs sont peu à peu colmatés, mais à un rythme fort lent, puisque même ceux qui sont entièrement séparés de la mer par un cordon sableux continu ne sont pas encore comblés, en dépit de leur faible profondeur.

 

A l’est, la Baie de l’Embouchure  exutoire de l'Etang aux Poissons résulte d'épisodes géologiques récents (plio-quaternaire à aujourd’hui) par la formation du cordon littoral et de plages. La zone qui borde les Salines d’Orient provient du comblement des lagunes et correspond à des dépôts argilo-sableux.

 

 

Topography:

 

Malgré une faible altitude générale moyenne (206m), Saint-Martin présente un aspect montagneux dont le point

culminant se situe à 424 m, c’est le « Pic Paradis ».

Les reliefs montagneux sont dirigés selon deux axes principaux (Figure 9) :

• un axe principal Nord-est / Sud-ouest constituant l’ossature de l’île et sur lequel se regroupent les

principaux sommets : Red Rock (265 m), Mont O'Reilly (380 m), Mont Careta (401 m), Pic Paradis

(424 m), Mont France (387 m), Flagstaff (390 m)

• un axe secondaire nord/nord-est – sud/sud-est qui s’allonge dans la partie orientale de l’île et dont le

point culminant est situé en territoire hollandais (Naked Bay Hill, 300 m).

La présence de ces deux chaînes montagneuses rend le relief de Saint-Martin particulièrement accidenté et sépare les zones de plaines et de vallées, chacune occupée par des étangs plus ou moins grands et servant d’exutoires aux différents bassins versants.

 

Bathymetry:

Une étude commanditée par l'Etablissement des Eaux et de l'Assainnissement de Saint-Martin en 2011, prévoyait un relevé de la profondeur des étangs. Cependant, le gestionnaire de ces espaces n'a pas été destinataire du rendu final et ne dispose pour le moment pas de ces données.

Hydrodynamics:

 

Du fait de son climat, l'ile de Saint-Martin ne dispose d'aucun réseau hydrographique naturel important. Ces étangs sont donc uniquement alimentés par les précipitations et les ravines. Aucun cours d’eau péren n’existe sur le territoire communal. Les principales ravines sont les ravines Concordia, Colombier, Saint-Louis, Careta, du Paradis.

La pluviométrie moyenne à Saint-Martin est de l’ordre de 1 200 mm par an. (voir figure n°15, p.42 "Réseau hydrographique et délimitation des bassins versants des étangs étudiés", en annexe).