Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin

Note: The data were entered in the language of the country of origin (English, French or Spanish) and there is no translation available yet.

Chapter 6. MANAGEMENT

a - Legal and policy framework (attach in Annex a copy of original texts, and indicate, if possible, the IUCN status)

National status of your protected area:


Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin

IUCN status (please tick the appropriate column if you know the IUCN category of your PA):


IV

b - Management structure, authority

Gestionnaire de la réserve

Statut de l’organisme de gestion

Association de Gestion de la réserve naturelle nationale de Saint-Martin

Président : Harvey VIOTTY

Directeur: Romain RENOUX

c - Functional management body (with the authority and means to implement the framework)

Description of the management authority


L’association de gestion de la RNN de Saint-Martin (AGRNSM), régie par la loi du 1er juillet 1901 est gestionnaire de la RNN par convention avec l’Etat, principal financeur via la DEAL. Ses statuts ont été déposés le 8 septembre 1999. Elle possède un bureau renouvelé tous les deux ans composé d’un président, de deux vice-présidents, d’un secrétaire, d’un trésorier ainsi que d’un président d’honneur.

Le personnel permanent se compose de six personnes :

- Romain Renoux, Conservateur de la RNN.

- Franck Roncuzzi, Garde Chef de la RNN.

- Christophe Joe et Steeve Ruillet, Gardes de la RNN.

- Julien Chalifour, Chargée de missions scientifiques à la RNN

- Béatrice Galdi, Chargée de mission pour le compte du CELRL

Means to implement the framework


Biens Immobiliers

· 1 local situé à Anse Marcel (Carte 18)

Location de 80 m², 3 bureaux et une table de réunion

Location d'un conteneur de (40 pieds).

Transports

· 3 véhicules de type 4x4

· 1 bateau hors bord type Contender amarré à la marina de l’Anse Marcel

- longueur : 28’

- largeur : 8’10’’

- Puissance : 2x250 CV

- Capacité essence : 700 L

- Coque insubmersible

· Equipement sécurité bateau (VHF + Antenne, GPS GARMIN+ Carte, un sondeur

vidéo, matériel de Sécurité -5ème catégorie-…)

. Un Kayak

Matériel de plongée

· 4 équipements complets (combinaison, gilet, stabilisateur, détendeur,

ordinateurs, masques, tuba, ceintures de plomb, couteau, sac, lampe, ardoise,

parachute…)

Matériel de suivis scientifiques

· 1 mallette physico-chimique : Multiparamètres Multi 340I + Accus

Mesure simultanée de pH ou redox, conductivité/salinité ou oxygène dissous et

température.

· Kit d’entretien

Bureautique

· Un poste informatique Pacquard Bell Imedia

· Trois postes informatiques Mac

· 1 Scanner Epson

· 1 vidéo projecteur

· 1 imprimante

· 1 photocopieuse

· 2 téléphones

Matériel d’observation

· 1 appareil photo Nikon D70

· 1 appareil photo Nikon D70 + caisson étanche

· 1 objectif appareil photo 70/300

· 2 paires de jumelles

Source de financement:

Diverses subventions:DEAL, ONCFS, IFRECOR

Prestations diverses, redevances AOT, passager maritime/plongee.

d - Objectives (clarify whether prioritized or of equal importance)

Objective Top priority Comment
Améliorer les connaissances sur les espaces et les espèces protégées No Afin de mettre en place des actions ou des aménagements il est indispensable de connaître les espèces qui peuplent la réserve.Pour cela des suivis scientifique, des inventaires sont à améliorer ou a ajouter notamment dans les étangs et la mangrove.
Maîtriser les impacts anthropiques sur les espaces protégés No Pour réduire les impacts humains polluants et destructeurs. En passant donc par une étape d'évaluation et d'analyse des menaces pesant sur la réserve
Etendre la gestion de la Réserve Naturelle à de nouveaux espaces No Il existe différents endroit à Saint-martin qui mériteraient leur place dans la réserve pour leur intérêt patrimonial, comme Red Rock; déjà classé en ZNIEFF 1.
Restaurer les milieux ou populations dégradées No Via des diagnistics qui servent d'état des lieux, on peut repérer les lieux sensibles ou dégradés. Le travail de la réserve ici est donc ensuite de trouver les facteurs de dégradations et y mettre fin.
Assurer la communication et l’éducation environnementales No L'éducation à l'environnement passe par la découverte du milieu "in situ", ce qui ce traduit par l’aménagement de sentiers, des sorties thématiques,ect.La communication sur la réserve, se fait elle, par la diffusion des actions et des missions menées par la réserve ainsi que par la mise à disposition de ressources documentaires.
Optimiser les moyens pour assurer la qualité des missions No L'amélioration de la qualité des missions comprend la formation du personnel, des moyens humains adaptés, la maintenance et l'entretien du matériel et des sites, la réalisation de la maison de la Réserve Naturelle (afin d’accueillir stagiaires, public,VCAT, équipes scientifiques..), des enquêtes de perception de la réserve pour rendre la sensibilisation à l'environnement la plus efficace possible, l'entretien et la maintenance du matériel et la diversification des financements.
Renforcer l’intégration régionale No L'intégration régionale facilitera les échanges de connaissances et d'expérience des espaces protégés régionaux et nationaux. (collaboration avec le parc de Sint-Marteen, réseau RNF, label SPAW, autres).
Comments:
Sont ici répertoriés les objectifs à long terme du plan de gestion, ayant tous pour but d'être accomplis sans priorité des uns par rapport aux autres.Pour le détail de chaque objectif (voir les tableaux n°47 à 53 du plan de gestion en annexe).

e - Brief description of management plan (attach in Annex a copy of the plan)

Rappelons que l’objectif principal retenu dans ce plan de gestion est le maintien de la biodiversité et la préservation des différents écosystèmes marins et terrestres à Saint Martin. Cet objectif peut paraître plutôt défensif, néanmoins la pression anthropique croissante, sur un espace réduit, oblige à considérer qu’obtenir le maintien de la qualité des milieux actuels constitue, en soi, un challenge particulièrement ambitieux pour Saint-Martin.

A partir de cet objectif principal, 7 objectifs à long terme ont été définis :

1) L’amélioration des connaissances sur les espaces et les espèces protégées

2) La maîtrise des impacts anthropiques sur les espaces protégés

3) L’extension de la gestion de la réserve naturelle à de nouveaux espaces

4) La restauration des milieux ou populations dégradés

5) La communication et l’éducation environnementale

6) L’optimisation des moyens pour assurer la qualité des missions

7) Le renforcement de l’intégration régionale

Management plan - date of publication

: 3/18/10

Management plan duration

: 5

Date of Review planned

: 3/18/15