Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin

Note: The data were entered in the language of the country of origin (English, French or Spanish) and there is no translation available yet.

Chapter 3. SITE DESCRIPTION

f - Impacts and threats affecting the area

Impacts and threats within the area


Impact and threats level Evolution In the short term Evolution In the long term Species affected Habitats affected Description / comments
Exploitation of natural ressources: Fishing limited decrease decrease La pêche est interdite dans la réserve, cependant le braconnage persiste.
Exploitation of natural ressources: Agriculture limited stable stable Il n'y a pas d'agriculture dans la réserve.Quelques chèvres subsistent cependant, causant certains dégats sur la flore à Tintamarre.
Exploitation of natural ressources: Tourism very important increase increase Coraux, plages, herbiers La réserve est un lieu où certaines activités touristiques sont permises comme la plaisance ou la plongée par exemple.
Exploitation of natural ressources: Industry limited stable stable activité absente
Exploitation of natural ressources: Forest products limited stable stable activité absente
Increased population limited stable stable Les délimitations de la réserve constituent une zone inhabitée.
Invasive alien species significant increase increase les espèces invasives (voir le tableau n°8 : "Liste des EEE proposée par les acteurs de Saint-Martin répertoriées à Saint-Martin"p.68 du diagnostic invasion biologique en annexe)sont principalement des espèces terrestres comme la mangouste et les rats, qui constituent une menace, principalement sur Tintamarre. De plus, le poisson lion,espèce invasive de la Caraïbes, est de plus en plus observé dans la réserve.
Pollution significant stable increase Mangroves, coraux, herbiers, La pollution dans la réserve peut être directement observable sur les étangs où des rejets d'eaux usées s'y déversent en plus de dépôt de macro-déchets. La décharge de Grande Caye constitue également une menace de pollution, accentuée par le ruissellement des eaux de pluie qui peuvent alors transporter les lixiviats.
Other significant increase increase herbiers, coraux mangroves Les Antilles sont sous la menace des ouragans particulièrement destructeurs. De plus on dénote une augmentation de la fréquence des phénomènes de blanchissement corallien.

Impacts and threats around the area


Impact and threats Level Evolution In the short term Evolution In the long term Species affected Habitats affected Description / comments
Exploitation of natural ressources: Fishing significant stable decrease Il ne subsistent qu'une dizaine de pêcheurs professionnels sur l'île.
Exploitation of natural ressources: Agriculture limited stable decrease Il ne reste que très peu d'agriculture sur l'île.
Exploitation of natural ressources: Tourism very important increase increase A proximité de la réserve on retrouve des restaurants, hôtels, toutes activités touristiques (day-charters, jet-ski,..), pouvant être à l'origine de destruction d'habitats, de dérangement de la faune et de pollution.
Exploitation of natural ressources: Industry limited stable stable Activité absente
Exploitation of natural ressources: Forest products limited stable stable Activité absente
Increased population very important increase increase L'activité touristique va tendre à augmenter, elle restera encadrée dans la réserve. De plus Saint-Martin est lieu de vagues importantes d'immigration favorisant l'augmentation de la population.
Invasive alien species significant increase increase Les connaissances et le suivi des espèces invasives à l'échelle de l'île sont restreintes, du fait du manque de coordination et de stratégies régionales.
Pollution very important increase increase Tous ce qui est lié à l'activité touristique et aux zones urbanisées limitrophes à la réserve (rejets d'eaux usées, dépôts de déchets, remblaiements d'étangs et les travaux d'aménagement).
Other significant increase increase Herbiers, coraux, mangroves Les Antilles sont sous la menace des ouragans particulièrement destructeurs. De plus on dénote une augmentation de la fréquence des phénomènes de blanchissement corallien.