Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin

Note: The data were entered in the language of the country of origin (English, French or Spanish) and there is no translation available yet.

Chapter 3. SITE DESCRIPTION

d - Human population and current activities

Inhabitants inside the area or in the zone of potential direct impact on the protected area:


Inside the area In the zone of potential direct impact
Permanent Seasonal Permanent Seasonal
Inhabitants not given 400000 9250 not given

Comments about the previous table:


On considère ici, que les zones pouvant avoir des impacts directs sur la réserve sont: le quartier d'Orléans, de Cul-de-sac, d'Anse Marcel et de Mont- Vernon. Ces chiffres sont basés sur les nombres d'équivalent habitant du projet d'installation de stations d'épuration sur les étangs compris dans Cul-de-sac, Quartier d'Orléans et Mont-Vernon.La distinction entre population "permanente" et "saisonnière" n'est pas faite (voir tableau n°1 du "rapport intermédiaire de la réalisation du suivi des étangs de St-Martin en vue de la mise en œuvre de rejet de STEP" en annexe). Pour l'îlet Pinel et Tintamarre, la fréquentation a été comptabilisée selon l'étude d'Etienne Rastoin (2011. La pression est dans ce cas saisonnière.Il n'y a pas de données disponible pour Anse-Marcel.

Description of population, current human uses and development:


Il n'y a pas de population ou d'industrie dans la réserve, excepté la présence de l'écosite à Grande Caye.

Pour les impacts occasionés par la zone autour de la réserve, On se cantonnera ici, aux impacts liés à la population des quartiers de Cul-de-sac, Anse-Marcel, Mont-Vernon et Quartier d'Orléans, qui sont les quartiers les plus proches de la réserve. Cependant, l'eau des bassins versants peut ponctuellement être le vecteur d'une pollution provenant d'une zone plus large.

Anse Marcel, Cul-de-Sac et Mont Vernon accueillent des populations résidentes et saisonnières (touristes ou travailleurs saisonniers). Les fluctuations saisonnières restent donc notables .

Le Quartier d'Orléans est un quartier abritant une population principalement locale,mais de nombreux touristes viennent y pratiquer des activités nautiques ou se baigner dans la baie de l'embouchure et du Gallion.

L'îlet Pinel accueille trois restaurants, un circuit de snorkeling et une boutique de souvenirs. Les touristes viennent pour profiter de la plage et découvrir les coraux ou les herbiers de phanérogames.

Tintamarre bien qu'inhabitée accueille tout au long de l'annnée un nombre conséquent de voiliers. 

Activities Current human uses Possible development Description / comments, if any
Tourism very important increase De nombreuses activités touristiques, soumises à autorisation, sont proposées au sein même de la réserve naturelle : plongée, snorkelling, kayac des mers, visio-bulle, day charter, équitation, randonnées pédestres, VTT.
Fishing limited decrease Bien que la pêche soit interdite dans la réserve naturelle, des infractions sont régulièrement constatées par le personnel de la réserve.
Agriculture absent stable Quelques pâturages subsistent. Il existe notamment un problème de broutage massif de la végétation à Tintamarre par des chèvres sauvages.
Industry absent stable
Forestry absent stable
Others limited increase stockage et retraitement d'une partie des déchets ménagers de la partie française(déchetterie basé à Grande Caye).

e - Other relevant features

Educational feature:


La réserve naturelle réalise des interventions en milieu scolaire et participe également à des présentations et débats publics,des reportages télévisés lors d'événements (manifestations et fêtes locales) ou de journées de sensibilisation.De plus, diverses conférences sont conjointement animées par la réserve et d'autres associations. Enfin, la réserve crée et diffuse des outils pédagogiques à destination du public. Enfin, la formation d'écovolontaires favorise l'implication de la population sur des thématiques de gestion de la réserve.

Scientific feature:


La réserve accueille de nombreuses missions scientifiques et participe activement à la production de connaissances. Les thèmes concernés vont du suivi de l'avifaune des étangs à l'inventaire des fonds marins, tout en passant par le comptage des traces de pontes des tortues sur les plages.

Research feature:


voir ci-dessus

Historical feature:


On constate dans le paysage de nombreux murs en pierres sèches clôturant les parcelles comme par exemple sur les mornes autour de Grand-Case, de la baie de Grandes Cayes ou de la Baie Lucas. Ces murs qui illustrent l’occupation du territoire et son partage sont des éléments forts du paysage et doivent être pris en compte dans une approche paysagère de l’île. On note aussi la présence de tombes isolées ou groupées en petit cimetière et de puits qui sont parfois les seules traces visibles d’une occupation ancienne. Deux phares ou fanals ont été repérés sur l’îlet de Caye Verte et à la Pointe du Bluff et pourraient faire l’objet d’études et de mises en valeur.

Archaeological feature:


D’après Christian Stouvenot (DRAC Guadeloupe), la zone de la Réserve Naturelle et des étangs est à l’image de Saint-Martin un secteur très riche du point de vue de l’archéologie. La base de données nationale Patriarche décompte 56 enregistrements dans le périmètre de la Réserve Naturelle (plus une zone tampon de 200 m). (voir carte n°17 en annexe du plan de gestion).