Réserve Naturelle Nationale de Saint-Martin

Note: The data were entered in the language of the country of origin (English, French or Spanish) and there is no translation available yet.

Chapter 3. SITE DESCRIPTION

a - General features of the site

Terrestrial surface under sovereignty, excluding wetlands:

2 sq. km

Wetland surface:

1 ha

Marine surface:

28 sq. km

Global comment for the 3 previous fields (optional):

Le domaine terrestre est éclaté en plusieurs sous-unités inégalement réparties. Il inclut certains terrains du littoral et des îlets entrant dans les 50 pas géométriques. On distingue quatre pôles :

· La bande côtière au niveau du cap de Bell Point ;

· La bande côtière partant de la Pointe des Froussards et longeant la côte, jusqu’à Eastern Point et Grandes Cayes ;

· Les abords des Salines d’Orient et de l’Etang aux Poissons ;

· Les îlets : le Rocher Créole, le Rocher de l’Anse Marcel, Pinel, Petite Clef, Tintamarre, Caye verte, les îlets de la Baie de l’Embouchure.

La partie maritime est constituée de deux pôles :

· Une zone circulaire d’un rayon de 250 m autour du Rocher Créole au nord-ouest

· Une large zone de mer territoriale : partant de la Pointe des Froussards, elle passe ensuite par la Basse Espagnole, contourne l’îlet Tintamarre, puis rallie la station côtière de Babit Point 

La partie lacustre gérée par l’AGRNSM est composée de 14 étangs et mares appartenant au CELRL. L’Etang aux Poissons et les Salines d’Orient sont également classés en réserve naturelle par le décret de création. L’ensemble des étangs représente une superficie totale d’environ 198 ha sur l’ensemble du territoire de la Collectivité.

b - Physical features

Brief description of the main physical characteristics in the area:

 

L’île de Saint-Martin a une histoire géologique caractérisée par une alternance d’épisodes volcaniques et de formations de calcaires récifaux. Les côtes sont constituées essentiellement par des zones rocheuses entrecoupées de baies sédimentaires. Les processus de régularisation des côtes au cours des derniers millénaires ont eu pour conséquence la fermeture de certaines baies par l’intermédiaire de cordons sableux qui délimitent des lagunes plus ou moins isolées de la mer (Carex Environnement, 2001).

Les principales unites geomorphologiques du littoral de Saint-Martin sont:

· Les falaises, representant 26 % du lineaire cotier de la partie francaise ;

· Les plages : on en denombre une trentaine. Les plus importantes au sein (ou en face) de la Reserve Naturelle sont la Baie Orientale, la Baie de l’Embouchure, la Lagune au sud de l’ilet Tintamarre. Elles couvrent 32 % des cotes.

· Les littoraux à affleurements rocheux de faibles hauteurs et a accumulation detritique representent 32 % du lineaire cotier.

· La mangrove : cette formation se retrouve sur les rives et les cordons littoraux des lagunes (Etang aux Poissons, Salines d’Orient) et sur certaines baies (Cul de Sac). Apres avoir enormement regresse dans le temps, ces formations sont en augmentation dans les 2 etangs classes en RNN. (voir carte n°7 "les unités géomorphologiques de la frange littorale et les biocénoses marines de Saint-Martin" en annexe du plan de gestion.



Geology:

 

Géologie sous-marine

L’ile de Saint-Martin emerge de la partie centrale du plus vaste plateau sous-marin de l’archipel des Petite Antilles : la plate-forme d’Anguilla (4 550 km2),  La plate-forme est largement decoupee, cote Atlantique, par les vallees sous-marines d’Anguilla et de Saint-Barthelemy. Les flancs nord-est de la plate-forme d’Anguilla sont abrupts et se raccordent aux grands fonds (plus de 6 000 m) de l’extremite sud-est de la fosse de Porto-Rico.

 

Géologie terrestre

A Saint-Martin, des mornes rocheux d’origine volcanique alternent avec des “fonds” et des plateaux calcaires.

Au nord, les terrains de la réserve naturelle appartiennent à la série volcanique et volcanosédimentaire de l’Eocène. Les secteurs de Bell Point et de la Pointe des Froussards correspondent à une série volcano-sédimentaire à dominante andésitique. La formation d’Eastern Point est composée de tuffs à cendre volcanique et à quartz. Des plages longent la côte à certains endroits. À l’est, la partie terrestre de la réserve naturelle de la Baie de l’Embouchure résulte des épisodes géologiques récents (plio-quaternaire à aujourd’hui) par la formation du cordon littoral et de plages. La zone qui borde les Salines d’Orient provient du comblement des lagunes et correspond à des dépôts argilo-sableux. Les côtes sont frangées de récifs coralliens sauf dans les cas de plages de sable comme la Baie Orientale.

Trois îlets principaux marquent cette zone marine :

· Tintamarre est composé de calcaires oligo-miocènes légèrement inclinés vers le sud-est (10°). Cela se traduit par un littoral à falaise au nord et au nord-est (40 m), contrastant avec les côtes basses du sud-ouest et du sud. Ile basse et plate, Tintamarre est le domaine des broussailles et des cactus où paissent en liberté moutons et cabris. Au sud, un beau récif-barrière isole un plan d’eau calme. Cette île calcaire est donc « d’une topographie plane marquée seulement d’accidents superficiels dus à la  karstification, tels que les lapiaz et dépressions colmatées formant des mares, d’une végétation pauvre et xérophile, avec parfois une coloration rouge due à l’accumulation dans les creux d’argile de « décalcification».

· L’Ilet Pinel, suit le même modèle, mais en plus petit. Proche de la côte, elle est accompagnée de ses deux « clefs », la « petite » et l’anonyme.

· La Caye Verte, comme son nom l’indique, est un simple plateau corallien et calcaire du Quaternaire qui ferme la Baie Orientale au sud (Aussedat, 1995).

(voir carte n°8 "Carte géologique terrestre de Saint-Martin" en annexe du plan de gestion)

Topography:

La description générale de l’île de Saint-Martin différencie une zone centrale aux altitudes les plus élevées formée par de nombreux mornes successifs et une zone périphérique de plaines et de plateaux, aux basses altitudes. Le point culminant atteint 424 m au Pic du Paradis et est placé au centre d’une chaîne de montagne massive orientée du nord-nord-est (Mont Vernon) au sud-sud-est (Cole Bay Hill).

 

Bathymetry:

Au large de la baie de Grandes Cayes et d’Eastern Point, les fonds marins se stabilisent rapidement à une profondeur voisine de 20 m. Le passage entre Tintamarre et Saint-Martin atteint ainsi une profondeur minimale de l’ordre de 18 m alors que la profondeur moyenne du canal d’Anguilla varie de 20 à 25 m dans sa partie est et de 18 à 20 m dans sa partie ouest.

La Basse Espagnole est une formation corallienne localisée à l’est d’Eastern Point et qui repose par moins de 10 m de fond. Enfin, il est à noter que les fonds se situent à une profondeur de l’ordre de 15 m au large de Grand-Case (SAFEGE, 2004).

 

Hydrodynamics:

Le territoire de l’île de Saint-Martin ne possède aucun cours d’eau d’importance, ce qui explique l’absence d’estuaires. Toutefois, il faut signaler la présence de deux ravines : la ravine Paradis et la ravine du Quartier d’Orléans, aboutissant toutes les deux à l’Etang aux Poissons, inclus dans la réserve naturelle.

La ravine Paradis draine le versant sud-est du morne du Pic du Paradis et se jette dans le bras mort de l’étang après avoir traversé le secteur urbanisé (ouest du Quartier d’Orléans). Les caractéristiques de son bassin versant (superficie : 2,2 km² ; indice de pente : 0,46), très pentu et compact, induit une réponse rapide aux variations climatiques (I.B.CONSULT, ORSTOM, 1990).

Le bassin versant de la ravine du Quartier d’Orléans se caractérise par la forme d’un cirque ouvert au nord-est. Cette ravine dévale les versants pentus des mornes qui génèrent un écoulement rapide puis traverse une zone de très faible pente avant d’atteindre son exutoire. Elle est alimentée par un bassin versant d’une superficie de 6,8 km².

Précipitation annuelle 1159,6mm.

 

Volcanic formations:

Au nord, les terrains de la réserve naturelle appartiennent à la série volcanique et volcanosédimentaire de l’Eocène. Les secteurs de Bell Point et de la Pointe des Froussards correspondent à une série volcano-sédimentaire à dominante andésitique. La formation d’Eastern Point est composée de tuffs à cendre volcanique et à quartz.

Underwater formations:

Les coraux bioconstruits et les communautés coralliennes sont les seules formations sous-marine que l'on retrouve dans la réserve.

Others:

Le linéaire côtier

Les cyclones engendrent une très forte érosion des plages de Saint-Martin. Le cas Luis (cyclone de catégorie 4, avec des vents atteignant 220 km/h) est exceptionnel et a engendré une très forte érosion des plages de Saint-Martin. A titre indicatif, la perte totale pour les plages de l’île a été évaluée à 1,25 millions de m3 de sable (Carex Environnement, 2001). (voir figure n°3 "les littoraux de l'île de Saint-Martin" dans "le système du risque à St-Martin"en annexe).