Réserve Naturelle Ile du Grand Connetable

Note: The data were entered in the language of the country of origin (English, French or Spanish) and there is no translation available yet.

Chapter 8. STAKEHOLDERS

Describe how the nominated site involves stakeholders and local communities in designation and management, and specify specific coordination measures or mechanisms currently in place


Stakeholders involvement Involvement Description of involvement Specific coordination measures Comments (if any)
Institutions no
Public no
Decision-makers no
Economic-sectors yes L’offre touristique, proposée dans le cadre du partenariat entre la réserve et les prestataires, permet à ceux-ci de pérenniser leur activité sur toute l’année et permet aux gestionnaires de la réserve de sensibiliser beaucoup plus de monde qu’auparavant. C’est une réelle amélioration qui permet à la réserve de se faire connaitre bien qu’elle soit très isolée du continent
Local communities yes Depuis sa création, la réserve naturelle a régulièrement fait appel à des bénévoles pour débroussailler les terrasses afin de favoriser la nidification des sternes. Ce sont particulièrement les adhérents de l’association GEPOG (Groupe d’Etude et de Protection des Oiseaux en Guyane) qui ont participé à ces « chantiers ». Il existe un problème d’acceptation de la réserve de la part des usagers. En effet, la zone interdite à la pêche est convoitée par les pêcheurs pour ses Mérous géants. On observe également régulièrement des bateaux de pêche ou de plaisance qui transitent dans la réserve ou qui mouillent aux alentours de l’île.
Others yes De plus en plus de liens sont tissés avec la communauté scientifique, notamment avec le laboratoire du CNRS de Chizé qui travaille étroitement avec la réserve naturelle afin d’étudier la biologie des frégates, leur déplacement en mer, etc. Le laboratoire conseille la réserve dans la mise en place de suivis et la réserve assiste l’équipe lorsqu’elle se rend sur l’île. Les résultats de travaux de l’équipe sont restitués auprès de la réserve, et ceux-ci sont d’un excellent apport pour la conservation du site. La réserve entretien également des rapports étroits avec l’équipe de l’Ifremer Guyane sur les problématiques liées aux relations entre oiseaux marins et pêcheries, mais aussi sur les aires marines protégées ainsi que sur le programme « Mérou géant ». La réserve est également en relation suivie avec les gestionnaires et les scientifiques de la zone caraïbe, ainsi qu’avec les scientifiques de la côte amazonienne grâce au réseau ECOLAB (Ecosystème Côtiers Amazoniens).