Réserve Naturelle de Petite Terre

Note: The data were entered in the language of the country of origin (English, French or Spanish) and there is no translation available yet.

Chapter 3. SITE DESCRIPTION

d - Human population and current activities

Inhabitants inside the area or in the zone of potential direct impact on the protected area:


Inside the area In the zone of potential direct impact
Permanent Seasonal Permanent Seasonal
Inhabitants not given not given not given not given

Description of population, current human uses and development:


 

Depuis quelques années, la réserve naturelle de Petite Terre est confrontée à une forte augmentation de la fréquentation touristique en particulier lorsque que la météo est favorable, les week-ends et les jours fériés. L’arrêté préfectoral du 5 juin 2001 réglemente le bivouac dans la réserve de Petite Terre pendant les week-ends prolongés de Pâques et de Pentecôte. La surveillance quasi permanente des gardes sur la réserve permet d’éviter des conflits entre usagers et est nécessaire pour faire respecter la réglementation en vigueur.

Ce sont durant ces périodes de surfréquentation que les impacts sur le milieu sont les plus importants. La fréquentation par les touristes de passage en Guadeloupe se regroupe lors de la haute saison de novembre à avril et durant les vacances scolaires. Quant à la fréquentation des pêcheurs et des plaisanciers locaux, elle existe tout au long de l’année. L’arrêté préfectoral du 26 Mars 2012 réglemente toutes activités commerciales et non commerciales à l’intérieur de la réserve, ainsi tout prestataire est soumis à une autorisation nominative délivrée par le préfet après avis de la Commission validant les demandes d’autorisation.

Cette autorisation définit le nom et l’immatriculation des bateaux autorisés ainsi que le nombre maximum de passagers. Une charte de partenariat entre les gestionnaires de la réserve naturelle des îlets de Petite Terre et les croisiéristes sera mise en vigueur en 2012. Cette charte a pour objectif d’assurer une fréquentation raisonnée et respectueuse des îlets, en limitant le dérangement pour les espèces animales et ainsi préserver l’intégrité des écosystèmes marins et terrestres. Les prestataires signataires de la charte devront prendre des mesures éco responsables, notamment en rapportant leurs déchets (cendre, nourriture, couverts), en utilisant une vaisselle réutilisable ou une vaisselle jetable biodégradable, en informant leurs clients sur la réglementation et en les sensibilisant sur les menaces pesant sur les écosystèmes de la réserve. Plusieurs types de fréquentation coexistent à Petite Terre : la fréquentation touristique à caractère commercial, la fréquentation par les pêcheurs professionnels et la fréquentation par les locaux à caractère non commercial. La fréquentation touristique à caractère commercial est soumise à un planning de fréquentation s’appliquant durant les hautes saisons touristiques, du 15 décembre au 15 avril et du 15 juin au 31 août.

 

Activities Current human uses Possible development Description / comments, if any
Tourism very important increase Fréquentation touristique à caractère commercial: - Les croisiéristes : Chaque jour, des charters au départ de Saint François transportent des touristes pour la journée. Seuls les bateaux organisant une journée d’excursion avec transport maritime au moyen d’un navire à passagers ou d’un navire à utilisation collective (NUC) s’adressant à des passagers individuels ou en groupe sont considérés comme croisiéristes. Actuellement, des autorisations sont accordées à une dizaine de sociétés qui sont soumises à un planning annuel limitant le nombre de visites à 5 jours maximum par semaine et à 50 passagers par prestataires en haute saison, c'est-à-dire du 15 décembre au 15 avril et du 15 juin au 31 août. - Les loueurs de bateaux : Toute entreprise exerçant une activité de location avec ou sans skipper est considérée comme loueur de bateaux. Ces prestataires doivent respecter le calendrier de fréquentation touristique établi par les gestionnaires en concertation avec eux et le nombre de passagers ne peut excéder 20 par prestataire. - Les activités commerciales liées à la plongée en scaphandre autonome : Toute activité pratiquée dans le cadre d’une structure professionnelle déclarée ayant pour objet la plongée en scaphandre autonome est considérée comme « activité commerciale liée à la plongée en scaphandre autonome ». La réglementation définit un seul bateau par site de plongée ainsi un maximum de 10 plongeurs par bateau hormis le personnel encadrant. - Les bateaux exerçant des activités commerciales non autorisées : Une à deux fois par semaine, principalement lors de la haute saison et durant les vacances scolaires, des bateaux sans autorisation préalable du préfet et de la Commission délivrant les autorisations transportent des touristes sur la réserve. Ces navires appartiennent à des sociétés indépendantes partant de St François, St Anne ou Gosier et transportent en moyenne à chaque déplacement une dizaine de personnes. Fréquentation par les pécheurs professionnels : Les pécheurs remplissant les conditions fixées par les textes réglementaires définissant l’activité de pêche professionnelle et n’exerçant aucune autre activité sur le territoire de la réserve sont considérés comme pécheurs professionnels. Les pécheurs professionnels sont donc soumis à une autorisation nominative pour accéder à la zone d’accueil pour se reposer et entretenir leurs matériels de pêche. Les pécheurs viennent de St François ou de la Désirade et pratiquent la pêche autour de la réserve. Une fois qu’ils ont posé leurs filets à l’extérieur de la réserve, certains d’entre eux viennent se reposer dans le lagon. Certains pécheurs ont aussi pour tradition de venir passer des week-ends et des jours fériés à Petite Terre avec leur famille. Fréquentation locale à caractère non commerciale : - Les plaisanciers : Le fait de fréquenter la réserve à titre de loisirs par des plaisanciers utilisant leur propre navire ou un navire qui leur a été prêté sans contrepartie financière, ou par des navires appartenant à un loueur qui bénéficie de l’agrément pour fréquenter la réserve et qui est signataire de la charte de partenariat est considéré comme une activité de plaisance. Les plaisanciers qui partent de St François, St Anne ou Gosier viennent régulièrement à Petite Terre. Ils s’y rendent avec des bateaux de location à la journée pour les bateaux à moteur et souvent de passage sur le site (1 ou 2 nuits) pour les voiliers. De part sa position géographique, Petite Terre est une zone de mouillage très prisée par les navigateurs qui est devenue incontournable lors d’une croisière. - Plongée en scaphandre autonome à titre privé : Toute personne souhaitant exercer une activité de plongée en scaphandre autonome à titre individuel doit être soumis à une autorisation nominative et ponctuelle délivrée par les gestionnaires de la réserve.
Fishing absent unknown Bien que la pêche soit interdite dans la réserve depuis sa création, beaucoup de pécheurs de Désirade, St François ou Marie-Galante viennent régulièrement pécher autour de la réserve. Tous les types de pêches sont pratiqués : pêche de darse, pêche sous-marine, à la ligne de fond, à la nasse, à la traîne, etc. Les canots de type saintois, équipés de moteur hors-bord sont presque tout les jours observés autour de la réserve
Agriculture absent unknown On distingue encore les traces d’anciennes cultures laissées par des familles de cultivateurs et d’éleveurs. Mais depuis le départ des derniers habitants de l’île en 1972, aucune culture n’est plus pratiquée sur les îlets
Industry absent unknown
Forestry absent unknown
Others not specified not specified

e - Other relevant features

Archaeological feature:


Les sites archéologiques amérindiens situés sur Terre de Bas témoignent de la première occupation du site par l’homme. Les débris d’outils et de poteries trouvés sur ces lieux étaient utilisés par les indiens Arawaks lors des périodes Saladoïdes et Suazoïdes, entre 600 et 1500 après J.C. (Barbotin, 1987).