Réserve Naturelle de Petite Terre

Note: The data were entered in the language of the country of origin (English, French or Spanish) and there is no translation available yet.

Chapter 2. EXECUTIVE SUMMARY

Present briefly the proposed area and its principal characteristics, and specify the objectives that motivated its creation :

Petite Terre représente un espace écologique remarquable concernant à la fois les habitats terrestres et marins. Cette diversité biologique est liée à la juxtaposition d’écosystèmes variés sur une surface relativement réduite. La réserve constitue un enjeu majeur en matière de conservation des habitats et de la biodiversité dans l’archipel guadeloupéen.

La valeur de ce site est due à la présence de l’une des plus importantes populations d’iguanes des Petites Antilles (Iguana delicatissima), de Scinques de Désirade (Mabuya desiradae), c’est aussi un lieu de ponte de plusieurs espèces de tortues marines (Chelonia mydas, Eretmochelys imbricata et Dermochelys coriacea).

 Elle abrite par ailleurs un peuplement de Gaïac (Guaiacum officinale), petit arbre protégé au bois dense qui a pratiquement disparu des Petites Antilles.

Les îlets sont également reconnus pour être l’un des hauts lieux d’observation ornithologique en Guadeloupe, puisque environ 170 espèces d’oiseaux y ont été identifiées sur les 210 à 220 recensées dans l’archipel[1].

C’est la forte pression anthropique sur les îlets de Petite Terre (fréquentation touristique,…) qui a motivé la création de la réserve en 1998.

 

 

[1] D’après Anthony Levesque, ornithologue ONCFS Guadeloupe / According to Anthony Levesque, ornithologist ONCFS Guadeloupe


 

 

 

Explain why the proposed area should be proposed for inclusion in the SPAW list

La réserve naturelle de Petite Terre répond à plusieurs critères écologiques (rareté, connectivité, diversité, représentativité, valeur de conservation…) car elle est constituée d’écosystèmes interconnectés qui permettent d'y maintenir une forte biodiversité. Elle favorise aussi l’augmentation des stocks de poissons de pêche grâce à l’exportation de la biomasse à l’extérieur de la réserve.

Cependant, c'est aussi un lieu à forte valeur socio-économique et culturelle, et il en découle une pression anthropique élevée tout au long de l’année avec des pics de fréquentation en saison touristique (novembre à avril).

Il est donc essentiel d'inscrire la réserve naturelle de Petite Terre dans la liste SPAW afin de pouvoir préserver cet environnement riche et unique de la Guadeloupe. 

 

 

According to you, to which Criteria it conforms (Guidelines and Criteria B Paragraph 2)

Representativeness
Conservation value
Rarity
Naturalness
Critical habitats
Diversity
Connectivity/coherence

Cultural and socio-economic criterias

Productivity
Cultural and traditional use
Socio-economic benefits